Symphonie n°1

La période confinée que nous venons de vivre m’a donné soudainement du temps à revendre et m’a permis de concrétiser un projet de composition que je méditais depuis au moins deux ans : une symphonie, dont les quatre mouvements s’inspireraient de la mythique forêt de Brocéliande et de ses légendes. C’est chose faite, j’ai tout récemment achevé la composition de cette première symphonie que j’ai baptisée “Les Sortilèges”. Je voudrais croire que mon approche de la composition, tout en ne reniant pas ses origines, vient de franchir une nouvelle étape.

Je me mets à présent en quête d’un orchestre pour donner vie à cette toute dernière composition.

Flying Theme – Live recording in Air Lyndhurst Studios, London

Climax de cette année à Berklee, point culminant de notre formation, l’enregistrement d’une pièce pour orchestre symphonique à Londres, dans un studio mythique, avec des musiciens et des ingénieurs faisant partie des meilleurs du monde.

Je trouvais significatif pour moi que cette pièce finale traite d’un sujet, d’un thème qui m’est intimement familier. C’est pourquoi j’ai choisi de mettre en musique un script de film que j’ai écrit d’après une scène de Peter Pan de J.M. Barrie. Il s’agit de la scène où Peter vient chercher Wendy et ses frères et les emmène au Pays Imaginaire. Fasciné par l’histoire de cet enfant qui ne grandit jamais, je rêve de pouvoir un jour écrire la musique d’une adaptation de ce roman au cinéma, et cette scène d’envol serait le moment idéal pour laisser un grand orchestre s’exprimer pleinement, dans un élan lyrique redoutable.

Cette pièce que nous avons tous eu à composer était l’objectif de toute notre année. Elle s’est nourrie de tout ce que nous avons appris, notamment dans nos cours d’orchestration, de direction, d’analyse, etc.

Je ne saurais trop comment décrire la sensation que j’ai ressentie alors que je me tenais sur le podium, face à cet orchestre impressionnant, épaulé et soutenu par tous les professeurs et les amis qui étaient présents. Le plaisir que c’était de diriger ces musiciens géniaux, qui, sans répétition aucune et en l’espace de 18 minutes seulement, ont magistralement donné vie à cette composition, voilà bien une émotion que j’aimerais ressentir à nouveau. C’est une certitude, un jour j’y retournerai !

String Quartet “Space Jumping Bolts” – Berklee Valencia

Un autre beau moment de cette année à Berklee, l’enregistrement d’un Quatuor à cordes. Même principe que le Quintette de cuivres, l’illustration conceptuelle d’un film, plus comique cette fois : deux hommes sont seuls dans l’espace, sur une base martienne. Tout leur résiste, les machines et les robots ne veulent pas fonctionner correctement, les vis et les boulons sautent dans tous les sens, les tuyaux fuient, et l’aide ne semble pas vouloir venir de sitôt…

Les musiciens qui ont joué notre musique étaient vraiment très talentueux, c’était un plaisir réel de se tenir face à eux et de les écouter donner vie à nos compositions. A nouveau, l’enregistrement a eu lieu dans l’Aula Magistral du Palais des Arts. Nous étions alors en février 2019.

A découvrir sur ma page Vidéos : http://victorjosse.com/videos/

Brass Quintet “Fleurs de Feu” – l’aventure à Berklee Valencia

Voilà bien une étape clé de l’aventure. En mai 2018, la nouvelle tombe : je suis admis au Berklee College of music, sur le campus de Valencia en Espagne, dans le “Master of Music – Scoring for Film Television and Video Games”.

Grand chambardement, moments d’excitation absolue entrecoupés de moments de panique et d’angoisse. Qu’importe, je pars, et pendant un an, entre septembre 2018 et juillet 2019, j’ai eu accès à une formation extraordinaire en musique pour l’image et côtoyé des gens tout aussi extraordinaires venus du monde entier. Les amitiés qui se sont nouées là-bas sont d’une richesse fantastique.

Lors de cette formation, nous avons eu la chance de pouvoir faire enregistrer notre musique à de multiples reprises, dont cet enregistrement d’un Quintette pour cuivres, enregistré en novembre 2018 dans l’Aula Magistral du Palau de les Arts Reina Sofia, l’Opéra de Valence. Il s’agissait d’un exercice où nous devions illustrer un concept de film situé pendant la Seconde Guerre Mondiale : alors qu’un terrible massacre vient d’avoir lieu dans un village français, une jeune fille échappe aux tueries, seule rescapée de ces fleurs de feu qui ont décimé sa famille et ses amis. Vous pouvez écouter cette pièce sur la page Vidéos : http://victorjosse.com/videos/ .

“Polemos”, par l’orchestre Opus 76 de Rouen

Je ne peux évoquer le chemin que j’ai parcouru jusqu’à présent sans parler de l’orchestre Opus 76 de Rouen, tant leur talent et leur enthousiasme si encourageant vis-à-vis de ma musique sont importants pour moi.

A l’occasion d’un échange entre l’Orchestre universitaire de Rennes et celui de Rouen, nos deux orchestres ont interprété un extrait de ma Suite Neverland, “Ronde de la Maison-Arbre”. Nous sommes alors au début de l’année 2015. La pièce a beaucoup plu à nos amis Rouennais, et l’année suivante leur chef Tristan Benveniste m’a offert de leur écrire une pièce spécialement pour eux : cela a donné naissance à un conte symphonique, “Le Petit Poucet”, créé en juin 2016 à Rouen. Les deux pièces (“Ronde de la Maison-Arbre” et “Le Petit Poucet”) sont accessibles sur ma chaîne YouTube (https://youtu.be/9Anf141ugkM et https://youtu.be/4fqP5obmFPQ ).

Deux ans plus tard, en 2018, les fantastiques musiciens d’Opus 76 m’ont redonné cette chance, cette fois pour la création d’une oeuvre plus conséquente que j’ai intitulée “Polemos”. Il s’agit d’une fable pour orchestre symphonique et narrateur, qui raconte en musique l’histoire d’une naissance poétique de l’orchestre. Vous pouvez consulter la captation de cette création sur ma page Vidéos : http://victorjosse.com/videos/ .

J’espère, je suis sûr, que mes échanges avec Tristan et les musiciens d’Opus 76 continueront encore longtemps et feront toujours partie intégrante de mon parcours de compositeur.

“Suite Neverland” (extrait joué à l’Opéra de Rennes, 2016)

Alors que je faisais partie des rangs de l’Orchestre Symphonique Universitaire de Rennes depuis un an seulement, on m’a donné l’incroyable chance de faire jouer par l’orchestre une de mes compositions pour orchestre symphonique. Il s’agissait d’une Suite orchestrale en 7 tableaux, inspirée par l’univers de Peter Pan créé par le génial James M. Barrie. Beaucoup de belles choses ont commencé grâce et avec cet orchestre.

Quoi qu’il en soit, c’était une belle émotion le jour de la première (où 2 des 7 tableaux étaient joués) puisqu’il s’agissait de ma première composition pour orchestre symphonique jouée en public. Nous étions alors en décembre 2014, et depuis lors, d’autres tableaux se sont ajoutés à la liste, dont celui intitulé “Kidd’s Creek” qui fut même donné en bis de notre concert à l’Opéra de Rennes en juin 2016. N’hésitez pas à consulter la vidéo de ce concert, dans la page Vidéos (http://victorjosse.com/videos/). On en était encore au début d’une longue aventure qui ne faisait que débuter…